PI Services

Le blog des collaborateurs de PI Services

EXCHANGE 2010 – Visualiser les files d’attente

L’interface PowerShell permet de visualiser l’ensemble  des files d’attente.

get-transportserver | Get-ExchangeServer | where {$_.AdminDisplayVersion -match "14"} | get-queue

La première commande permet de sélectionner les serveurs Exchange ayant le rôle “Transport”.

La seconde partie permet d’intérroger uniquement les serveurs Exchange 2010, dans le cadre d’une organisation mixte (version antérieure).

image

Pour visualiser les versions:

Get-ExchangeServer | fl name,edition,admindisplayversion

image

Version 8.x: Exchange 2007

Version 14.x: Exchange 2010

Revenons à nos files d’attente…..

On peut par exemple filtrer sur un nombre de messages en attente:

get-transportserver | Get-ExchangeServer | where {$_.AdminDisplayVersion -match "14"} | get-queue | where {$_.MessageCount -gt "10"}

image

Sur le statut:

get-transportserver | Get-ExchangeServer | where {$_.AdminDisplayVersion -match "14"} | get-queue | where {$_.Status -match "Active"}

image

Ready   Le message se trouve dans la file d’attente et est prêt à être traité

Active   Si le message figure dans une file d’attente de remise, il est remis à sa destination. Si le message se trouve dans la file d’attente de soumission, il est traité par le catégoriseur.

Voici un lien sur les flux:

http://www.microsoft.com/downloads/en/details.aspx?FamilyID=6eb8c09a-6ea4-442a-9faa-de33265ceb84&displaylang=en

EXCHANGE 2010 – Audit de certaines ressources

Afin de connaître rapidement l’utilisation d’Exchange 2010, voici des commandes

PowerShell qui donneront des informations  souvent bien utiles.

  • Connaître la taille des banques de boîtes aux lettres:

Get-MailboxDatabase -Status | select Name,DatabaseSize | sort-object Name

image

  • Connaître la taille des banques publiques:

Get-publicfolderdatabase -status | select server, Name, databasesize

image

  • Connaître l’espace à récupérer des banques de boîtes aux lettres :

Get-MailboxDatabase -Status | FL Name, AvailableNewMailboxSpace

image

  • Connaître l’espace à récupérer des banques publiques:

Get-PublicFolderDatabase -status | FL Name, AvailableNewMailboxSpace

image

  • Connaître le nombre d’utilisateurs par banque de boîtes aux lettres:

Get-mailboxdatabase | get-mailbox -resultsize unlimited | group-object -property:Database | select-object Name,Count | sort-object Name | ft –autosize

image

  • Connaître la taille des boîtes sur d’une banque:

Get-MailboxStatistics -Database 'DBNAME' | select-object  DisplayName, TotalItemSize, TotalDeletedItemSize | sort-object TotalItemSize -descending | ft -autosize | more

image

EXCHANGE 2010 – Rechercher les boites aux lettres récemment créées.

On peut retrouver facilement les boites créées selon une période donnée.

Dans cet exemple nous recherchons les boites créées depuis l’heure courante

jusqu’à 5 jours en arrière.

image

La commande PowerShell est la suivante:

Get-mailbox -resultsize unlimited | where {$_.WhenCreated -gt (get-date).adddays(-5)}

ft Name,whenCreated, Database -Autosize

Pour information la valeur renvoyé par l’expression (get-date).adddays(-5), renvoie une valeur

basée sur l’heure courante:

image

EXCHANGE 2010 – Contrôle des sauvegardes

L’utilisation d’une commande PowerShell, permet d’obtenir le statut des sauvegardes

de l’ensemble des banques d’informations.

Vérifions la sauvegarde des banques de boîtes aux lettres:

Get-MailboxDatabase -Status | sort-object Name | ft Name, LastFullBackup, LastIncrementalBackup

Cette commande affiche le nom de la base, la date de la dernière sauvegarde “FULL” et

La date de la dernière sauvegarde “Incrémentale”; le tout trié sur le nom.

image

Vérifions la sauvegarde de la (des) banque(s) publique(s):

Get-PublicFolderDatabase -Status | sort-object Name | ft Name, LastFullBackup, LastIncrementalBackup

image

Dans ces exemples, on constate que la colonne “LastIncrementalBackup” est vide.

Cela indique que la dernière sauvegarde était de type “FULL”.

Après la sauvegarde de type “LastIncrementalBackup” cette information sera présente.

Symantec Enterprise Vault V9 – Upgrade FSA

Les versions 9 et 9 SP1 arrivent avec leur lot de nouveautés, et l’archivage de fichiers n’est pas en reste. Suite à la montée de version d’une architecture Enterprise Vault vers les deux dernières versions, il faudra prendre en considération la partie Fichiers. Hormis la mise à jour des agents (mise à jour classique), les données précédemment archivées seront à modifier.

Pour ce faire, Symantec fournit un utilitaire spécialement dédié à cet emploi qui va procéder à la mise à jour des Métadonnées, le “FSA Upgrade Utility”, sous la forme d’un outil à lancer en mode commande avec la commande “FSASummaryMigrator”.

Suite à la montée de version de votre infrastructure Enterprise Vault comportant des process d’archivage de fichiers (FSA), un message d’alerte apparait dans la console d’administration indiquant que toutes les opérations n’ont pas été effectuées.

image

Il s’agira alors de lancer cet outil.

Cette mise à jour comporte différentes étapes :

  • !!! S’assurer d’avoir sauvegarder les données en amont !!!
  • Lancer cet outil dans une fenêtre de commande et depuis le répertoire d’installation de la solution, généralement : “C:\Program Files\Enterprise Vault\FSASummaryMigrator.exe”
  • Le résultat de cette commande vous affichera : la liste des Vault Store impactés ainsi que les temps estimatifs de traitement pour chacun d’entre eux
  • Il sera alors possible de traiter chacun des Vault Store séparément en indiquant son numéro, par groupe  en cumulant les numéros (2,3 par exemple), ou tous les Vault Store d’un coup en indiquant “0”
  • Patientez durant l’opération sachant qu’il n’y a pas d’indicateur de progression
  • Examiner les fichiers LOG d’opération dans le répertoire “Reports\FSA\FSA Summary Data Migrator”
  • Taper la commande “L” pour afficher la liste des Vault Store restant à traiter

N.B.: Les Vault Store seront positionnés en “Mode Backup” durant cette mise à jour, ce qui implique de ne pas lancer de tâches d’archivage en simultanée par exemple

N.B.2 : si l’archivage de fichiers n’est pas utilisé dans votre environnement, cet outil peut tout de même être lancé et les résultats démontreront qu’il n’y a rien à mettre à jour…

==> Consulter les document “Utilities.pdf” ou “Upgrade_Instructions.pdf” pour plus d’informations

N'hésitez pas à laisser un commentaire si ce tips vous a été utile ou bien si vous avez des éléments à ajouter !…

EXCHANGE 2010 – Recherche des boites déconnectées

On peut avoir besoin rapidement de connaître toutes les boites déconnectées.

Pour cela nous utiliserons des commandes PowerShell

On va dans premier temps “rafraichir” les informations:

Get-MailboxDatabase | Clean-MailboxDatabase

Puis rechercher les boites:

get-mailboxdatabase | get-mailboxstatistics | where{$_.DisconnectDate -ne $null}| FL displayName,LegacyDN,ItemCount,OriginatingServer

Les informations retournées seront ici le “DisplayName”, le legacyDN”, le nombre

d’éléments et le serveur associée.

image

EXCHANGE 2010 – Auditer les connexions ActiveSync

On peut avoir besoin d’identifier les connexions des utilisateurs « ActiveSync ».

En voici un petit aperçu.

Le résultat peut être « faussé » car chaque connexion d’un terminal est enregistrée

dans l’annuaire. Certains utilisateurs possèdent plusieurs terminaux et utilisent

l’un ou l’autre.

Vérifions pour un utilisateur.

Get-ActiveSyncDeviceStatistics -Mailbox rasync | ft DeviceType, DeviceUserAgent, LastSuccessSync

clip_image002

clip_image004

On constate deux types de « deviceuseragent ».

Pour « épurer » le résultat, nous allons auditer sur les 10 derniers jours.

On récupère les boites :

$Mailboxes = Get-Mailbox -ResultSize Unlimited

On récupère les statistiques des connexions ActiveSync.

clip_image006

$Devices = $Mailboxes | %{Get-ActiveSyncDeviceStatistics -Mailbox $_.Identity} |?{$_.LastSuccessSync -gt (Get-Date).AddDays(-10)}

On récupère les utilisateurs ayant un téléphone mobile connectés les 10 derniers

Jours.

Cela permet un comptage plus précis car lorsque un utilisateur se connecte avec un nouveau

terminal, l’ancienne information n’est pas supprimée de l’annuaire.

Réalisons un audit du parc par type de terminal.

clip_image008

$Devices | Group-Object -Property DeviceType -NoElement

Par « DeviceUserAgent »

clip_image010

$Devices | Group-Object -Property DeviceUserAgent –NoElement

Recherchons les IPHONE 4

$Devices | ?{$_.DeviceUserAgent -like "Apple-iPhone3*"} | Measure-Object

clip_image012

Informations sur les �� i* » d’Apple.

IOS Ver  HW           DeviceUserAgent
3       iPhone     Apple-iPhone/701.341
3.1     iPhone     Apple-iPhone/703.144
3.2     iPad       Apple-iPad/702.367
4       iPod       Apple-iPod2C1/801.293
4       iPod       Apple-iPod3C1/801.293
4       iPhone 3G  Apple-iPhone1C2/801.293
4       iPhone 3GS Apple-iPhone2C1/801.293
4       iPhone 4   Apple-iPhone3C1/801.293
4.1     iPhone     Apple-iPhone/508.11
3.0.1   iPhone     Apple-iPhone/701.400
3.1.2   iPhone     Apple-iPhone/704.11
3.1.3   iPhone     Apple-iPhone/705.18
4.0.1   iPod       Apple-iPod2C1/801.306
4.0.1   iPod       Apple-iPod3C1/801.306
4.0.1   iPhone 3G  Apple-iPhone1C2/801.306
4.0.1   iPhone 3GS Apple-iPhone2C1/801.306
4.0.1   iPhone 4   Apple-iPhone3C1/801.306
 

Les requêtes peuvent longues sur plusieurs milliers de boites.

Une autre requête (configurer la fenêtre PowerShell de façon à afficher toutes les colones) :

$Devices | select-object Identity, DeviceType, DeviceUserAgent, LastSuccessSync | sort-object Identity | ft Identity, DeviceType,DeviceUserAgent LastSuccessSync –autosize

Le SP1 d’Exchange 2010 apporte quelques nouveautés sur ActiveSync :

http://technet.microsoft.com/en-us/library/ff959225.aspx

La gestion d’un parc de terminaux reste basique avec l’interface Microsoft.

Des applications tierces telles que Zenprise ou PushManager Suite

comblent ces lacunes.

Exchange 2010 sp1 – Statistiques ActiveSync avec IPhone

Dans le système de messagerie Microsoft Exchange (depuis Exchange 2007 SP1 jusqu’à aujourd’hui), il est possible de lancer des commandes Powershell permettant d’obtenir des statistiques sur les synchronisations avec des appareils mobiles (Windows Mobiles, Iphone, Etc. …), avec la commande “Get-ActiveSyncDeviceStatistics”.

Aujourd’hui, la liste de téléphones, PDAs Phone, Smartphones, Tablettes graphiques, et autres permettant de synchroniser sa ou ses boite(s) aux lettres ne cesse d’augmenter.

Une des particularités des appareils apple-logo_thumb3 concerne les différents modèles et le fameux IOS avec ses mises à jour successives. Du coup, lors de l’exécution de cette fameuse commande, les résultats peuvent apparaitre avec une liste non exhaustive d’appareils alors que l’utilisateur final n’en possède qu’un seul, le tout lié à ses différentes mises à jour successives.

image_thumb8

Dans cet exemple, on peut voir que cet utilisateur possède :

  • 1 IPhone 3GS
  • 3 IPhones de base, donc version 2
  • 1 HTC

 Triste Alors qu’il utilise un IPhone 3GS….. Triste 

Il est alors possible coder un script Powershell avec un tableau de comparaison prenant en compte les modèles d’appareils ainsi que les différentes versions de Firmwares.

Exemple :

image

Dans ce script, la commande “$devices = Get-ActiveSyncDeviceStatistics -Mailbox $mailbox.samaccountname | Select-Object DeviceType,DevicePolicyApplied, LastSuccessSync,DeviceUserAgent” va être complémentée par le tableau suivant :

switch ($device.DeviceUserAgent)
    {
    "Apple-iPhone/701.341" {$DeviceUserAgent = "iPhone"}
    "Apple-iPhone/703.144" {$DeviceUserAgent = "iPhone"}
    "Apple-iPad/702.367" {$DeviceUserAgent = "iPad"}
    "Apple-iPod2C1/801.293" {$DeviceUserAgent = "iPod"}
    "Apple-iPod3C1/801.293" {$DeviceUserAgent = "iPod"}
    "Apple-iPhone1C2/801.293" {$DeviceUserAgent = "iPhone 3G"}
    "Apple-iPhone2C1/801.293" {$DeviceUserAgent = "iPhone 3GS"}
    "Apple-iPhone3C1/801.293" {$DeviceUserAgent = "iPhone 4"}
    "Apple-iPhone/508.11" {$DeviceUserAgent = "iPhone"}
    "Apple-iPhone/701.400" {$DeviceUserAgent = "iPhone"}
    "Apple-iPhone/704.11" {$DeviceUserAgent = "iPhone"}
    "Apple-iPhone/705.18" {$DeviceUserAgent = "iPhone"}
    "Apple-iPod2C1/801.306" {$DeviceUserAgent = "iPod"}
    "Apple-iPod3C1/801.306" {$DeviceUserAgent = "iPod"}
    "Apple-iPhone1C2/801.306" {$DeviceUserAgent = "iPhone 3G"}
    "Apple-iPhone2C1/801.306" {$DeviceUserAgent = "iPhone 3GS"}
    "Apple-iPhone2C1/801.400" {$DeviceUserAgent = "iPhone 3GS"}
    "Apple-iPhone3C1/801.306" {$DeviceUserAgent = "iPhone 4"}
    default {$DeviceUserAgent = $device.DeviceUserAgent}
    }

où les différents modèles sont accompagnés des différentes versions d’IOS. En parallèle, ce tableau sert aussi d’extracteur de modèle en fonction des différentes versions d’agent qui ne sont pas vraiment lisibles. Par contre, ce tableau demandera d’être complémenté au fil de l’eau selon les différentes évolutions publiées par Apple.

De même, un IPhone “Jailbreaké” (la signification littérale vient de l'anglais et veut dire "Sortir de Prison", cela consiste simplement à modifier le système de l'iPhone afin de le rendre plus accessible et d'en retirer certaines limitations...) vous remontera de fausse informations… ici un IPhone 3G “ouvert” interprété comme un IPhone2… Triste

image_thumb7

Du coup, on peut rapidement s’y perdre !!!

Dans le script en exemple, des restrictions dans les dates de synchronisation ont été implémentées afin de ne prendre en compte que le dernier mois ou les 30 derniers jours. Ce qui permettra de filtrer les retours et d’être un peu plus pertinent sur ces statistiques ! Sourire

 

N'hésitez pas à laisser un commentaire si ce tips vous a été utile ou bien si vous avez des éléments à ajouter !…

Symantec Enterprise Vault V9 – Outlook 2010 et le message caché (Outlook 2010 Hidden Message)

Les stratégies d’archivage ou Policies, quand elles sont appliquées à une boite aux lettres, arrivent sous la forme d’un message caché. Pour rappel, ces stratégies contiennent tous les paramètres relatifs à l’archivage de la dite boite aux lettres. Ne pas oublier non plus d’installer les composants Enterprise Vault pour le client Outlook.

Dans les anciennes versions d’Outlook, il suffisait de cliquer sur Point_D_Interrogation_thumb4 et “A propos d’Enterprise Vault” pour obtenir un certain nombre d’informations, y compris pour visualiser ces fameux paramètres. De plus, il était possible de vérifier la date de dernière synchronisation.

Depuis l’arrivée d’Outlook 2010 et son nouveau bandeau, le fameux Point_D_Interrogation_thumb5 a tout simplement disparu !!…ou plutôt….à pris une autre apparence !…

3d-point-d-39-interrogation_thumb1

La preuve en image…

image_thumb3

Désormais, il faut aller le chercher dans un tout autre endroit… en cliquant sur “Fichier”… “Enterprise Vault”… “Additional Support Information”…

image_thumb5

Et voilà…

image

image

Simple non ?…

N'hésitez pas à laisser un commentaire si ce tips vous a été utile ou bien si vous avez des éléments à ajouter !…

Lync 2010 – Call Park

La fonctionnalité de Call Park permet a un utilisateur de mettre un appel en attente et de le récupérer sur un autre téléphone assigné lors de la mise en attente de l’appel.

Configuration du Call Park

La configuration du Call Park peut être réalisé via la console Lync ou en PowerShell pour Lync:

Via la console Lync

Dans la console navigué dans la partie “Voice Feature” puis Call Park:

Conf Server

Les paramètres sont peux nombreux:

  • Nom du Call Park
  • Plage de numéro (déterminera le nombre de place disponible pour les appels en attente/Transfère)
  • Le server hébergeant les Call Park

Via le PowerShell pour Lync

La commande New-CscallParkOrbit Permet d’ajouter un call park au serveur:

image

Une fois le Call Park mis en place il faut activer l’utilisation du call park a la politique d’utilisation de la voix

 server

Test de la configuration

Pour tester la configuration de notre Call Park, un appel est emis a destination d’un utilisateurs Lync:Sans titre

Une fois la communication établis, l’option Parking Lot est disponible et peut être sélectionnée:

Park1

Une fois l’option validée, l’appel est mis en attente sur l’un des numéro de la plage définie. Dans cet exemple l’appel pourra être repris en composant le 207 a partir de n’importe quel poste:

park2

Enfin du coté de l’utilisateur mis en attente, la fenêtre de communication est modifier pour faire apparaitre le fait qu’il est actuellement en communication avec le Call Park. Tant que l’utilisateur est dans le call Park, la musique d’attente est émise.

image

Conclusion

La configuration du Call Park est assez rapide et permet une gestion des appels simple et au travers du client Lync.