PI Services

Le blog des collaborateurs de PI Services

Outlook_Les Emails sont directement déplacés dans le dossier "éléments supprimés" d'Outlook

Symptôme

Les messages reçus sont automatiquement déplacés vers le dossier Éléments supprimés en absence de règles serveur ou sur Outlook.

Cause

Ce problème se produit si vous avez sélectionné Ignorer dans un e-mail, puis qu'un message ultérieur de ce fil de discussion arrive dans votre boîte aux lettres: Si un futur message lié au message initialement ignoré arrive dans votre boîte de réception, Outlook le déplace automatiquement vers votre dossier Éléments supprimés.

Remarque : Vous pouvez savoir qu'un message est ignoré par l'état du contrôle Ignorer sur le ruban: Dans Eléments supprimés, ouvrez le mail puis Développez le menu Supprimer, si Ignorer est mis en surbrillance, comme illustré dans la figure ci-dessous, le fil de conversation de ce message est actuellement ignoré par Outlook et les messages relatifs reçus sont déplacés automatiquement dans éléments supprimés.

Résolution

 Pour résoudre ce problème, supprimez l'état "ignorer" du fil de discussion comme suit : 

  1. Sélectionnez votre dossier "Éléments supprimés" puis ouvrez le message actuellement configuré pour être ignoré dans Outlook.
  2. Cliquez sur Ignorer dans le groupe Supprimer de l'onglet Message du ruban. Si vous y êtes invité, cliquez sur Arrêter d'ignorer la conversation. À ce stade, le message est automatiquement déplacé depuis votre dossier Éléments supprimés vers le dossier initial, et les futurs messages de ce fil de discussion ne seront plus automatiquement supprimés.

 

SQL Server - Récupérer les permissions sysadmin lorsqu'aucun compte sysadmin n'est disponible

Lorsqu'une instance est créé dans un serveur SQL, l'authentification des utilisateurs peut être configurée de 2 façons différentes :

  • Windows Authentication - les comptes de la machine et/ou du domaine AD peuvent être utilisés pour se connecter avec différents niveaux de privilèges
  • Mixed mode - l'authentification Windows ainsi que l'authentification SQL (accès avec des comptes locaux à l'instance) peuvent être utilisé

Lorsque Windows Authentication est choisi, le compte local à l'instance appelé sa qui est membre du groupe sysadmin est désactivé.

sa (system administrator) est un compte utilisateur par défaut local à l'instance SQL dont le mot de passe n'est pas connu

sysadmin est un groupe par défaut local à l'instance SQL dont les membres ont les permissions les plus élevées sur l'instance SQL

 

Dans l'éventualité ou la personne qui a créé l'instance n'est pas disponible et qu'elle n'a pas configuré ou communiqué des accès de secours, par exemple, mixed mode ou ajout d'autres IT en tant que sysadmin, les accès administrateurs à l'instance SQL semblent impossible.

 

Les prérequis pour récupérer les permissions sysadmin

  • Être administrateur du serveur sur lequel le serveur SQL est installé
  • Avoir SQL Server Managmement Studio (SSMS) installé sur le serveur
  • Si l'instance concerne un environnement de production, avertir que lors de la récupération des accès, l'instance SQL sera indisponible

 

Récupérer les permissions sysadmin

1. Se connecter sur le serveur sur lequel le serveur SQL est installé

2. Ouvrir la console SQL Server Configuration Manager

3. Faire un clic droit sur l'instance SQL dont l'accès sysadmin doit être récupéré et cliquer sur Properties

4. Ouvrir l'onglet Startup Parameters, dans Specify a startup parameters saisir -m puis cliquer sur Add, le paramètre -m permet de mettre l'instance SQL en mode maintenance, un utilisateur qui est admin du serveur et qui se connecte à l'instance SQL via SSMS sera, dans ce mode, également sysadmin. Ce mode n'autorise qu'un seul utilisateur à se connecter à la fois.

5. Redémarrer l'instance SQL, dont l'accès sysadmin doit être récupéré, via la console SQL Server Configuration Manager en faisant un clic droit sur l'instance puis choisir Restart

6. Depuis la console SQL Server Configuration Manager, vérifier que le service SQL Server Agent n'est pas démarré, si c'est le cas l'arrêter, auquel cas il utilisera la seule connecxion disponible pour se connecter à l'instance SQL

7. Ouvrir la console SQL Server management Studio en tant qu'administrateur

8. Se connecter à l'instance SQL dont l'accès sysadmin doit être récupéré avec comme méthode d'authentification Windows Authentication

9. Dans l'arborescence de l'instance SQL, déplier le dossier Security puis faire un clic droit sur Logins et clique sur New login...

10. Dans l'onglet General, dans le champs Login name choisir le compte utilisateur ou le groupe qui sera sysadmin, choisir Windows Authentication

11. Aller dans l'onglet Server Roles et cocher sysadmin puis clique sur OK 

12. Le nouvel accès apparaît dans la liste des Login

13. Fermer SSMS

14. Dans SQL Server Configuration Manager retirer le paramètre -m de l'instance SQL dont les accès sysadmin ont été récupéré, en sélectionnant -m et en cliquant sur Remove

15. Depuis la console SQL Server Configuration Manager redémarrer l'instance SQL dont l'accès sysadmin a été récupéré

 

 

Intune : Filtrer un déploiement pour une version d'OS spécifique

Scénario:

Nous avons besoin d'appliquer une stratégie de conformité dans Intune à un groupe d'appareils qui contient des ordinateurs sous Windows 10 et Windows 11.

La configuration doit s'appliquer uniqument sur les appareils Windows 11.

Solution:

  • Créer un filtre pour les appareils Windows 11 dans Intune
  • Inclure le filtre dans le déploiement

1. Pour créer un filtre, connectez-vous au Microsoft Endpoint Manager admin center et sélectionnez Tenant administration > Filters. Sélectionnez Create

2. Pour inclure le filtre dans le déploiement, sélectionnez Devices > Windows > Compliance policies. Sélectionnez la stratégie de conformité à modifier et ajoutez un filtre dans Properties > Assignments > Edit filter

Maintenant, la stratégie de conformité "Compliance policy for Windows 11" s'appliquera uniquement sur les appareils Windows 11 dans le groupe INTUNE_BYOD_POC.

Exchange 2013/2016_Le groupe de distribution dynamique renvoie tous les utilisateurs avec le filtre "RecipientContainer"

Lorsque vous créez un groupe de distribution dynamique dans Exchange 2016/2013 avec le filtre "RecipientContainer", l'onglet Aperçu n'existe plus, il fallait donc passer par Exchange Powershell pour afficher les membres du groupe.

Pour afficher l'appartenance au groupe de distribution dynamique, la commande Exchange PowerShell est simple et rapide:

Get-Recipient -RecipientPreviewFilter (Get-DynamicDistributionGroup "DynamicGroupName").RecipientFilter

Malheureusement, comme votre groupe de distribution utilise le paramètre "RecipientContainer", la commande ci-dessus ne fonctionnera pas correctement et affichera tous les destinataires quel que soit leurs unités organisationnelles.

Pour contourner le problème, utilisez plutôt les commandes suivantes:

  1. Créez tout d'abord une variable qui stockera les résultats de la commande:
    $DDL = Get-DynamicDistributionGroup "DynamicGroupName
  2. Utilisez la variable avec la commande Get-Recipient pour renvoyer les résultats requis : Get-DynamicDistributionGroup $DDL | ForEach {Get-Recipient -RecipientPreviewFilter $_.RecipientFilter -OrganizationalUnit $_.RecipientContainer} | Select DisplayName,PrimarySMTPAddress,OrganizationalUnit | Sort-Object -Property DisplayName

 

Outlook_Les messages supprimés d’une boîte aux lettres partagée ne se déplacent pas dans le dossier "éléments supprimés" de cette même boite

Description du Problème:

Lorsque vous supprimez des messages d'une boite aux lettres, les éléments supprimés sont placés dans votre propre dossier "Éléments supprimés" au lieu du dossier "Éléments supprimés" de la boîte aux lettres partagée. 

Contournement:

Pour contourner ce problème, il faut changer la destination des éléments supprimés vers le dossier Éléments supprimés du propriétaire de la boîte aux lettres à travers une modification du paramétrage du registre comme suit:

  1. Quittez Outlook
  2. Démarrez l’Éditeur du Registre: Appuyez sur touche de logo Windows+R pour ouvrir une boîte de dialogue Exécuter, tapez regedit.exe, puis appuyez sur OK.
  3. Trouvez la sous-clé de Registre suivante :

\HKEY_CURRENT_USER\Software\Microsoft\Office<x.0>\Outlook\Options\General

Note: L’espace réservé<x.0> représente votre version d’Office (16.0 = Office 2016, Office 2019, Office LTSC 2021 ou Microsoft 365, 15.0 = Office 2013).

  1. Cliquez avec le bouton droit sur la valeur DelegateWastebasketStyle, puis sélectionnez Modifier.

Si cette valeur de Registre n’est pas présente, procédez comme suit pour la créer :

  1. Cliquez avec le bouton droit sur le dossier Général dans le chemin défini à l’étape 3.
  2. Pointez sur Nouveau, puis sélectionnez Valeur DWORD.
  3. Tapez DelegateWastebasketStyle, puis appuyez sur Entrée
  4. Remplacez les données de valeur de la boîte de dialogue Modifier la valeur DWORD par l’une des valeurs suivantes :
  • 8 = Stocke les éléments supprimés dans votre dossier.
  • 4 = Stocke les éléments supprimés dans le dossier du propriétaire de la boîte aux lettres.
  1. Fermez l’Éditeur du Registre.
  2. Redémarrez Outlook.