PI Services

Le blog des collaborateurs de PI Services

OWA 2010 – Se reconnecter

Lors de l’utilisation d’ OWA 2010 (Outlook Web App), il arrive régulièrement que le time out du site nous déconnecte automatiquement de la page pour des raisons de sécurité.

Malheureusement une fois sur cette page, il est impossible de se reconnecter sans saisir une nouvelle fois l’adresse dans le navigateur:

OWA

Pour palier a cette problématique, il est possible de modifier la page de déconnection du site OWA. Pour cela dans le répertoire d’installation d’Exchange, puis dans le repo Client Access > OWA > Auth, éditer la page Logoff.aspx.

OWA2

positionner le code suivant juste avant le bouton logoffclose:

 

<input id="btnCls" type="submit" class="btn" title="Se reconnecter" value="Se reconnecter" onclick="window.navigate('https://mail.masociete.com/OWA')" onmouseover="this.className='btnOnMseOvr'" onmouseout="this.className='btn'" onmousedown="this.className='btnOnMseDwn'">

Prenez soins de modifier les textes et URL pour correspondre a vos besoins.

OWA3

Pensez a faire cette modification sur l’ensemble des serveur CAS de l’organisation. Attention cette modification disparaitra avec chaque mise a jour des serveurs CAS qu’il s’agisse de Rollup Update ou de Service Pack.

SQL Server 2008 R2 : Le nouveau né HP BDW !

 

Après le HP Business Decision Appliance et le HP Enterprise Data Wharehouse Appliance, le 6 Juin 2011 MS et HP viennent d’annoncer la sortie de HP Business Data Wharehouse Appliance.

Le nouveau né est une Appliance 4U préconfigurée et optimisée pour supporter des charges de travail Data Wharehouse pour des solutions atteignant les 5 TB de données.

Selon l’environnement du client l’Appliance peut être déployé et prêt à l’emploi en 10 minutes, basé sur l’architecture Fast Track 3.0 et conçu pour des performances maximales.

L’Appliance est constitué d’un seul serveur DL370 G6 configuré comme suit :

  • 96 GB de mémoire vive
  • 2 CPU Intel Xeon X5675 
  • 2 disques SAS de 300 Gb en RAID 1 pour Windows Server 2008 R2 Enterprise Edition qui est déjà préinstallé et licencié 
  • 22 disques SAS de 600 Gb pour le stockage
  • SQL Server 2008 R2 préinstallé mais sans licence

La procédure d’installation a été simplifiée au maximum, de telle sorte qu’elle est réduite à la réponse à quatre questions :

1- Quel est le mot de passe de l’administrateur?

2- Quel domaine l’Appliance doit rejoindre ?

3- Quel compte puis-je utiliser pour joindre le domaine ?

4- Quel compte AD devra joindre le groupe d’administrateurs locaux ?

 

Si vous voulez voir l'intérieur de la "bête" , cliquer ici

Exchange 2003 - Obtenir des statistiques ActiveSync à l’aide des cmdlets PowerShell d’Exchange 2010

Contexte et problématique

Exchange Server 2007 et Exchange 2010 intègrent des commandes PowerShell permettant d’obtenir rapidement des statistiques d’utilisation autour d’ActiveSync.

Ca n’est malheureusement pas le cas d’Exchange Server 2003 qui n’apporte que peu d’outils pour répondre à ce besoin (l’outil MobileAdmin permet de visualiser les périphériques ActiveSync associés à un utilisateur mais il n’est pas conçu pour effectuer des extractions en masse).

Avec Exchange 2007 / 2010, les commandes suivantes sont disponibles :

  • Get-ActiveSyncDevice
  • Get-ActiveSyncDeviceStatistics
  • Export-ActiveSyncLog

Les deux premières commandes récupèrent de manière dynamique les informations sur les partenariats ActiveSync à partir de l’annuaire ActiveDirectory alors que la commande Export-ActiveSyncLog récupère des résultats sur les acc��s en analysant les logs IIS.

Remarque : La suite de billet est axée sur l’usage de la commande Export-ActiveSyncLog. Pour obtenir plus d’informations sur l’usage de la commande Get-ActiveSyncDeviceStatistics, vous pouvez consulter les deux liens suivants :

Méthode proposée

Même si la commande Export-ActiveSyncLog intégrée à Exchange Server 2010 a été conçue pour fonctionner avec des logs IIS version 7.0 (Windows Server 2008 SP2) et version 7.5 (Windows Server 2008 R2), celle-ci fonctionne également avec les logs de IIS 6.0 (Windows Server 2003).

En effet, par défaut le format de log utilisé est le format W3C qui est un format standard et identiques entre IIS 6.0 et 7.0 / 7.5 (à une colonne près !).

L’avantage de cette méthode est qu’elle ne nécessite pas le déploiement de serveurs Exchange 2010 sur l’environnement de production pour fonctionner !

En effet il est tout à fait possible d’extraire les fichiers de logs présents sur les serveurs Exchange 2003 de production pour aller ensuite les analyser avec la commande PowerShell sur un serveur Exchange 2010 de test / maquettage ou bien sur un environnement de pré-production.

Sur un environnement comportant des serveurs frontaux et dorsaux la méthodologie à suivre est la suivante :

1-) Récupération de l’ensemble des fichiers de logs IIS présent dans les répertoires “C:\Windows\System32\LogFiles” de chacun des serveurs frontaux
2-) Copie de ces fichiers dans un partage réseau ou sur un clé USB
3-) Analyse de ces fichiers avec la commande Export-ActiveSyncLog sur un serveur Exchange 2010 de test

Fonctionnement de la commande Export-ActiveSyncLog

La commande Export-ActiveSyncLog prend en entrée un ou plusieurs fichiers de logs et génère automatiquement un ensemble de fichiers CSV contenant des statistiques sur les utilisateurs connectés à ActiveSync, le type de Pocket PC, le volume de connexion sur chaque tranche horaire de la semaine, etc.

Voici la liste des fichiers CSV générés en sortie par la commande :

image

Les deux tableaux ci-dessous sont des exemples de fichiers CSV générés sur un environnement de maquette à partir de logs IIS Exchange 2003 :

image

Dans le CSV « Users », nous obtenons la liste des utilisateurs ayant utilisé un ou plusieurs périphériques ActiveSync ainsi que le type de périphérique et le nombre de connexions reçues.

image

Dans le CSV « UserAgent », nous obtenons des détails sur les versions de téléphones utilisées (iPhone3C1 par exemple) ainsi que le nombre d’unités référencé pour chaque version.

Afin d’analyser en une seule fois l’ensemble des logs présent dans un répertoire, une commande proche de celle-ci doit être saisie :

Dir C:\TEMP\PROD\*.log | Export-ActiveSyncLog –OutputPath C:\TEMP\CSV –StartDate:”2011/05/01” –EndDate:”2011/05/31

Les paramètres “StartDate” et “EndDate” permettent de limiter les résultats sur une période de temps données.

Cela est très pratique car l’objectif est ici d’obtenir des statistiques “terrain” pour savoir quels types de périphériques sont actuellement en usage dans la société. Dans la majorité des cas la génération de statistiques sur une période de 15 jours à 2 mois sera largement suffisante (on peut en effet considérer qu’un périphérique disposant d’un partenariat ActiveSync et qui ne s’est pas connecté depuis plus de 2 mois n’est plus en cours d’utilisation).

SharePoint 2010 : Comment être toujours averti des modifications au niveau des bibliothèques de documents ?

 

Introduction

 

Les bibliothèques font partie des composants les plus utilisés dans les plateformes SharePoint, ils sont utilisées pour stocker des documents, des images, des fichiers média et bien d’autres types de contenu.

Avoir le reflexe d’accéder systématiquement aux différentes bibliothèques dont le contenu nous intéresse ou qui peu affecter le déroulement de nos tâches s’avère une tâche peu commode, l’utilisateur a besoin d’être averti et à jour sans que ceci puisse réduire sa productivité et l’obliger à faire le tour de l’ensemble des entrepôts de données au sein e l’entreprise pour voir s’il y a des nouveautés ou non.

SharePoint 2010 et via son intégration aux systèmes de messagerie et particulièrement le client Outlook permet la mise en place d’un certain nombre de mécanismes qui répondent à ce type de besoin.

En effet:

  • Les bibliothèques peuvent alerter les utilisateurs des changements qu’ils subissent en leurs envoyant des messages électroniques,
  • L’utilisateur peut connecter une bibliothèque à son profil Outlook de telle sorte que la bibliothèque devient visible au niveau de son client lourd Outlook et il peut même télécharger les documents qui l’intéresse le plus de telle sorte que ceux ci soient accessible même en mode déconnecté
  • On peut aussi configurer la bibliothèque pour les flux RSS et comme ça depuis n’importe quel lecteur de flux RSS on peut suivre les changements que celle ci subissent

Les alertes

 

L’alerte est un mécanisme qui se base sur la messagerie pour cela il faudra s’assurer que la plateforme SharePoint est bien configurée en ce qui concerne la messagerie sortante.

On peut configurer des alertes :

  • Pour toute modification au niveau de la bibliothèque
  • Si des éléments sont ajoutés
  • Si des éléments sont modifiés
  • Si des éléments sont supprimés
    image
    Les alertes peuvent être filtrées de telle sorte qu’elle ne concernent que les modifications apportés aux documents dont l’utilisateur est propriétaire ou c’est lui qui a modifié le document en dernier et aussi exclure les alertes engendrées lorsque c’est l’utilisateur lui même qui apporte une modification ce qui permet de réduire le nombre de message à recevoir par le créateur de l’alerte.

 

Connecter une bibliothèque à Outlook

 

SharePoint 2010 s’intègre facilement avec la suite Office et particulièrement le client Outlook, en effet on peut connecter une bibliothèque de document à notre client Outlook ce qui nous permettra d’avoir un accès directe à la bibliothèque depuis le client Outlook et même de pouvoir télécharger des documents au niveau e cache Outlook de telle sorte que ceux ci soient disponible même en mode hors connexion.

Pour connecter une bibliothèque à Outlook il suffit de cliquer sur le bouton Se connecter à Outlook au niveau du Ruban de la bibliothèque des documents.      

image

Autoriser le site Web à configurer Outlook ce qui permettra l’ajout d’un conteneur SharePoint Lists  (encadré en vert) au panneau de navigation Outlook, dans ce conteneur vont apparaitre l’ensemble des bibliothèques SharePoint que vous allez connecter à votre profil Outlook.

Au niveau du volet détail et dès que vous sélectionnez un dossier de votre bibliothèque vous allez voir apparaitre son contenu organisé en deux catégories , les documents téléchargés (encadré en rouge) qui sont disponibles même en hors connexion et les documents disponible au niveau du serveur (encadré en bleu)

Avec Outlook on peut même voir l’aperçu du document s’il est téléchargé (encadré en jaune)                 

imageSNAGHTML17d09b8

 

Suivre une bibliothèque via les Flux RSS

 

La troisième possibilité qu’on peut utiliser pour suivre les modifications dans une bibliothèque de documents consiste à utiliser les flux RSS en s’abonnant à la page Flux RSS de la bibliothèque en question, cette fonctionnalité n’est disponible que si l’administrateur du sit à activer les flux RSS au niveau de la collection du site.

Pour s’abonner il suffit de cliquer sur le bouton RSS depuis le Ruban de la bibliothèque.

image

Avec Internet Explorer ou Outlook vous pouvez explorer la page de flux RSS de la bibliothèque.

imageimage 

          

Conclusion

 

Au niveau de ce billet nous avons pu explorer les différentes manières qui nous permettent d’être toujours averti par rapport à l’évolution et les modifications apportés aux documents ou aux bibliothèques de documents au sein d’une plateforme SharePoint, ceci dit on pourra aussi mettre en place d’autres mécanismes plus avancés qui se basent sur les flux de travail et qui peuvent être personnalisés en prenant en considération les métas données des documents et qui font appel à des routines personnalisées.

SharePoint 2010 : Echec de l’authentification FBA–Evenement 8306

 

Symptômes

 

Lorsque vous utilisez l’authentification par formulaire au niveau d’une Application Web SharePoint 2010 configurée pour le mode Claims Authentication vous pouvez rencontrer des problèmes à s’authentifier à cette application.

En tapant l’URL de votre application vous arrivez à la page d’authentification et dès que vous tapez votre login et mot de passe une exception serveur se déclenche avec un message indiquant que le service securitytoken.svc n’a pas pu être activé:

image

Le journal d’évènements de votre serveur SharePoint quant à lui enregistre l’évènement 8306 indiquant le même message d’erreur:

image

 

Causes

 

  • Les causes potentielles de cette erreur peuvent être liés au niveau d’approbation .NET du service au niveau de IIS.
  • Ceci peut aussi survenir suite à l’application d’un patch ou l’ajout d’un composant à la plateforme SharePoint qui nécessite le lancement des outils de configuration

Solution

 

Pour remédier à cette erreur procéder comme suit :

1- Se connecter au Gestionnaire des Services Internet (IIS Manager )

2- Développer SharePoint Web Services

3- Sélectionner SecurityTockenServiceApplication

4- Au niveau de la fenêtre Fonctionnalités double cliquer sur .NET Trust Levels

image

5- Vérifier que le niveau sélectionné est bien FULL(Internal)

image

6- Ne pas oublier de procéder à un recyclage du pool d’application du service SecurityTokenServiceApplication

image