PI Services

Le blog des collaborateurs de PI Services

MECM (SCCM) : Bonnes pratiques pour Windows 10 Servicing Upgrades (mises à jour des fonctionnalités)

Dans un projet de migration de Windows 10 vers une nouvelle version en utilisant les mises à jour de fonctionnalités de Microsoft Endpoint Configuration Manager, il y a quelques bonne pratiques à appliquer pour optimiser le process.

Ci-dessous 4 bonnes pratiques :

1. Définissez les paramètres ci-dessous sur la règle du plan de maintenance pour vous assurer de ne pas avoir de groupe de mise à jour logicielle vide après une synchronisation mensuelle des mises à jour SCCM, où les mises à jour des fonctionnalités sont remplacées (exemple de migration vers Windows 10 1909)

2. Augmentez la durée d'exécution maximale des mises à jour des fonctionnalités de Windows 10, de 120 minutes (valeur par défaut) à 600 minutes pour éviter la corruption de la migration (pour les appareils lents)

3. Définissez un plan de gestion de l'alimentation personnalisé sur les collections d'appareils cibles de migration pour désactiver le mode veille et l'arrêt du disque lorsque l'ordinateur n'est pas sur batterie

  • Assurez-vous que la gestion de l'alimentation est activée dans les paramètres du client

  • Sur une collection contenant tous les ordinateurs cibles pour la migration, définissez un plan personnalisé (ConfigMgr) pour les plans Peak et Non-Peak avec les modifications suivantes :

4. Modifiez les paramètres du client dans l'onglet des mises à jour logicielles comme suit :

  • Calendrier d'analyse des mises à jour logicielles > A lieu toutes les 12h (valeur par défaut : 24h)
  • Planifier la réévaluation du déploiement > A lieu toutes les 12h (valeur par défaut : 24h)
  • Dès que l'échéance d'un déploiement de mise à jour logicielle est atteinte, installer tous les autres déploiement de mise à jour logicielle avec une échéance pendant une période de temps spécifiée > Non (valeur par défaut : Oui)
  • Spécifier la priorité du thread pour les mises à jour des fonctionnalisés > Normal (valeur par défaut : Non configuré)

Office : Erreur de mise à niveau du client Office 2016 vers la version M365 2008 en utilisant le centre logiciel MECM

Scenario:

L'utilisateur avait Office 2016 32 bits installé et souhaite faire une mise à niveau vers le client M365 v2008 (semi-annual channel).

Problème:

Lors de la mise à niveau, l'erreur 0x80077562 (-2146994846) s'affiche dans le centre logiciel MECM --> Tous les produits office ont cessé de fonctionner et Office 2016 n'a pas été supprimé des programmes.

Lorsque vous essayez de désinstaller manuellement l'ancienne version d'Office 2016, cette erreur s'affiche :

"La langue de ce package d'installation n'est pas prise en charge par le système"

Explication:

Cette erreur est parfois causée par l'échec des précédentes tentatives d'installation/désinstallation du produit Office.

Solution:

1. Réinstallez Office 2016 32 bits à l'aide des sources d'installation d'Office

2. Réessayez l'installation d'Office 365 à partir du centre logiciel

MECM (SCCM) : Windows 10 Servicing Upgrade, la fameuse erreur "L'opération n'a pas été effectuée car il n'y a pas d'utilisateur interactif connecté"

Dans un projet de migration de Windows 10 vers une nouvelle version en utilisant les mises à jour de fonctionnalités de Microsoft Endpoint Configuration Manager, il y a une erreur connue qui bloque la migration et bloque même le Retry.

L'erreur est la suivante : "L'opération n'a pas été effectuée car il n'y a pas d'utilisateur interactif connecté"

Cette erreur aura lieu quand il y a vraiment besoin d'une intervention utilisateur et que le mécanisme de mise à niveau Windows 10 en arrière plan ne peut pas remédier au problème automatiquement, généralement c'est l'un de ces deux cas :

1. Il y a un antivirus qui bloque la migration ou tout autre outil qui doit être mis à jour ou désinstallé

On peut détecter ce genre de problème en se connectant sur la machine, ouvrir le chemin suivant C:\$WINDOWS~BT\Sources\Panther, puis ouvrir le fichier CompatData*.xml le plus récemment modifié (c'est le fichier qui contient les données de scan de compatibilité)

Dans la capture ci-dessus, c'est l'outil de sécurité Check Point Endpoint Security qui a bloqué la migration Windows 10.

Vous pouvez utiliser le lien Microsoft qui est proposé dans le fichier xml pour trouver une solution.

2. Reset manuel de la migration

Pas mal de fois, le fichier de compatibilité CompatData*.xml ne contient aucun bloqueur dur de la migration et pourtant elle est bloquée.

Dans ce cas, il faut manuellement faire un reset de la migration par la suppression du dossier "$WINDOWS~BT" et le nettoyage du contenu du dossier "C:\Windows\SoftwareDistribution\Download".

Une fois ces actions sont faites, la migration fait un Retry automatiquement.

 

Remarque:

"$WINDOWS~BT" est un dossier caché

MECM (SCCM) : Windows 10 Servicing Upgrade - Problèmes connus

Dans un projet de migration de Windows 10 vers une nouvelle version en utilisant les mises à jour de fonctionnalités de Microsoft Endpoint Configuration Manager, on peut citer quelques problèmes connus et comment les corriger ou contourner.

  1. Problèmes de compatibilité
  • La version de Trend Micro n’est pas à jour (les versions inférieures à 6.7.x bloquent) > Migration bloquée

        > Solution: désinstaller Trend Micro ou mettre à jour la version

  • Client VMWare Workstation installé (les versions VMWare v12.5.7 et v12.1 ou inférieures bloquent) > Migration bloquée

        > Solution: Désinstaller VMWare Workstation Client ou mettre à jour la version installée

  • Le pilote Bluetooth Realtek n’est pas prêt pour la migration vers Windows 10 > Migration bloquée

        > Solution: Mettre à jour le pilote Bluetooth vers la version 1.5.1012 ou ultérieure

Source : <https://support.microsoft.com/en-us/help/4529832/updating-to-windows-10-version-1903-on-devices-with-some-driver-versio>

Impact sur l’utilisateur : aucun impact

  1. Le client est considéré comme conforme sans avoir vraiment installé la mise à niveau vers Windows 10
  • Vérifiez si l’ordinateur voit la mise à jour des fonctionnalités de Windows 10 comme requise dans SCCM

        > Si la mise à jour n’est pas requise, vérifiez si la langue du système d’exploitation est dans le scope de la migration ou si la version actuelle du système d’exploitation est trop vieille pour la version de mise à niveau cible

Impact sur l’utilisateur : aucun impact

  1. L’installation est « In progress » avec l’état "successfully installed update(s)"
  • Il s’agit d’un bug connu avec la version SCCM 1906 où les clients Configuration Manager détectent incorrectement l’état de cogestion

        > Solution: Installez le correctif SCCM KB4529827 (https://www.prajwaldesai.com/configuration-manager-1906-hotfix-kb4529827/)

Impact sur l’utilisateur : aucun impact

  1. Problèmes de corruption de mise à niveau
  • Erreur de délai d’expiration (l’ordinateur est trop lent ou trop utilisé pour dépasser le temps autorisé pour l’installation)
  • Erreur de travail annulée en raison de la déconnexion de l’utilisateur, du redémarrage de l’ordinateur ou de la mise en mode veille de l’ordinateur

        > Solution: attendez que le client réessaye automatiquement la tâche de mise à niveau

Impact sur l’utilisateur : aucun impact

  1. Problème de Rollback
  • Ordinateur bloqué après le redémarrage pour finaliser la mise à niveau de Windows avec les options suivantes :
    • Windows Rollback
    • Windows 10 (avec numéro de volume spécifié)
    • Windows 10 (avec numéro de volume spécifié)

        > Solution: choisissez l’option Windows Rollback

Impact sur l’utilisateur : faible impact

- Cliquez sur Windows Rollback et attendez environ 10 à 15 minutes pour récupérer l’écran de connexion Windows

 

Remarques :

  • L’impact sur l’utilisateur indique si l’utilisateur est bloqué pour travailler. S'il n'y a aucun impact c'est que l'utilisateur ne s'est même pas rendu compte du problème et que tout s'est passé en arrière plan.
  • Les fichiers log à analyser pour détecter le problème rencontré :

        - C:\Windows\CCM\Logs\UpdatesDeployment.log

        - C:\$WINDOWS.~BT\Sources\Panther\setupact.log

        - C:\$WINDOWS~BT\Sources\Panther\CompatData*.xml (le fichier le plus récemment modifié)

        N.B: "$WINDOWS~BT" est un dossier caché

MECM (SCCM) : Script de maintenance WSUS pour changer wsyncmgr purge des mises à jour expirées de 7 jours à 0 jour

Microsoft Endpoint Configuration Manager est capable de supprimer automatiquement le contenu des mises à jour logicielles des points de distribution lorsque ce contenu est lié à des mises à jour expirées. Ce processus permet de gérer l'espace disque sur vos points de distribution en supprimant tout contenu dont vous n'avez plus besoin.

Si celles-ci ne se trouvent dans aucun groupe de mises à jour logicielles, ConfigMgr purgera automatiquement les mises à jour expirées après 7 jours. Vous pouvez modifier le nettoyage à 0 jour si vous souhaitez que les composants wsyncmgr suppriment immédiatement les mises à jour expirées (en supposant qu'ils ne soient pas dans un groupe de mises à jour logicielles). On appelle ce nombre de jours, âge de nettoyage des mises à jour (Updates Cleanup Age)

Ci-dessous un script VBS qui permet de changer la valeur de l'âge de nettoyage des mises à jour sur votre ConfigMgr :

On Error Resume Next

'***  Define string variables for device, device Resource ID and user of interest

Class_Name = 		"SMS_SCI_Component"
Class_ItemName =	"SMS_WSUS_SYNC_MANAGER|<<<***CHANGEME***SCCMSERVERNAMEHERE>>>.YOURDOMAIN.COM"
Class_ItemType =	"Component"
Property_Name = 	"Updates Cleanup Age"
Property_SiteCode = 	"*****SCCMSITECODEHERE*****"
DesiredValue =		0

'***  Check parameters - we need the provider server name and the site code

set args=wscript.arguments

If args.Count = 2 then
	SMSProviderServer = UCASE(Wscript.Arguments(0))
	SiteCode = UCASE(Wscript.Arguments(1))
Else
	wscript.Echo "Incorrect command line arguments." & vbCrLf & "Usage: cscript /nologo ModifySCFProperty.vbs <smsproviderserver> <sitecode>" & vbCrLf & "Example: cscript /nologo ModifySCFProperty.vbs SERVER1 S01 > schedules.txt" & vbCrLf
	WScript.Quit(1)
End If


'***  Connect to the provider - report the error and terminate on failure

SMSProviderServer = "\\" + SMSProviderServer + "\"
Set ObjSvc = GetObject("winmgmts:" & "{impersonationLevel=Impersonate,authenticationLevel=Pkt}!" & SMSProviderServer & "root\sms\site_" & SiteCode)

If Err.Number <> 0 Then
	wscript.Echo "Failed to connect to provider server with code: " & Err.Number & ".  Aborting!"
	WScript.Quit(2)
End If

'***  Get the desired instance of the class

Set objInst = ObjSvc.Get(Class_Name & ".ItemName='" & Class_ItemName & "',ItemType='" & Class_ItemType & "',SiteCode='" & Property_SiteCode &"'")

If Err.Number <> 0 Then
	WScript.Echo "Failed to open desired object with error code " & Err.Number & " (" & Err.Description & ").  Aborting!"
	WScript.Quit(3)
End If

'***  Loop through the Properties until we find a match or run out

bFoundProperty = False

For Each objProp in objInst.Props
	If objProp.PropertyName = Property_Name Then
		bFoundProperty = True
		Exit For
	End If
Next

If bFoundProperty = False Then
	WScript.Echo "Desired object was found but property was not found.  Exiting without making any changes."
	WScript.Quit(4)
End If	

'***  Property found so check to see if existing value matches desired, changing it as appropriate

If objProp.Value = DesiredValue Then
	WScript.Echo "Property '" & Property_Name & "' found with desired value '" & DesiredValue & "'.  Not making any changes."
	WScript.Quit(0)
Else
	OriginalValue = objProp.Value
	objProp.Value = DesiredValue
	objProp.Put_
	objInst.Put_

	If Err.Number <> 0 Then
		wscript.Echo "Failed to save the desired change with code: " & Err.Number & ".  Aborting!"
		WScript.Quit(5)
	Else
		WScript.Echo "Property '" & Property_Name & "' successfully changed from '" & OriginalValue & "' to '" & DesiredValue & "'."
	End If
End If

 

Sources:

https://docs.microsoft.com/en-us/troubleshoot/mem/configmgr/software-update-maintenance

https://www.reddit.com/r/SCCM/comments/ab7v6f/software_updates_remove_old_ones/

https://youtu.be/wqBaTp855sk?t=1765

https://setupconfigmgr.com/wp-content/uploads/2018/06/Adjust-WSync_UpdateCleanupAge.zip

MECM (SCCM) : Code d'erreur de séquences de tâches 0X80091007

Lors du déploiement du Master sur un ordinateur portable, la séquence de tâches SCCM a échoué avec le code d’erreur 0X80091007.

Cette séquence de tâches fonctionnait bien, mais cette erreur s’est produite sans aucune explication.

En regardant le fichier log "smsts.log" de la machine en question, il y a une ligne qui dit clairement que la séquence de tâche a échoué lors de l’installation de Microsoft Office 2013. Cependant, le package Office n'était pas corrompu. Ce problème avait donc une autre solution que la recréation du package.

Après une investigation plus approfondie du fichier log, il a révélé les erreurs ci-dessous :

Failed to run the action: Error in the task sequence.
Task Sequence Error Running: Install Microsoft Office 2013 Professional.
Install Microsoft Office 2013 Professional has failed with the error code (0x80091007).
The hash value is not correct. (Error: 80091007; Source: Windows)
For more information, please contact your system administrator or help-desk operator.

DownloadContentAndVerifyHash() failed. 80091007

En cherchant sur internet, le code d'erreur 0X80091007 se traduit par Hash Mismatch (The hash value is not correct).

Conclusion:

Il n’y avait pas de solution unique à cette erreur. Si vous rencontrez également le code d’erreur de séquence de tâches SCCM 0X80091007, essayez les solutions ci-dessous :

  • Supprimez le package du point de distribution et re-distribuez-le. C’est juste pour être sûr qu’un package valide est disponible avec le point de distribution
  • Vérifiez si la mémoire RAM installée est défaillante. Cette solution semble être la plus stupide. Mais, le remplacement de barrette RAM a résolu ce problème dans notre scénario.
  • Certaines personnes ont résolu l’erreur d’incompatibilité de hachage en désactivant la réplication différentielle binaire et en redistribuant le package à DP.

 

Dans notre scénario, problème détecté :

Barrette mémoire ram amovible défaillante. Elle est la source d’un problème de vérification de hash lors du téléchargement des sources de la séquence de tâches depuis MECM (DownloadContentAndVerifyHash() failed. 80091007)

Solution :

Enlever la barrette ram amovible et la remplacer par une nouvelle.

SCCM 2012 R2 – Astuce packaging d’application

Cet article expose une astuce qui est susceptible de vous faire gagner du temps dans les phases de packaging de vos applications.

Contexte

Après quelques expériences en packaging sur ConfigMgr 12, on s’aperçoit très vite que le temps nécessaire traiter une application est extrêmement variable d’une application à l’autre. Néanmoins, je ne pense pas me tromper en disant que la tâche est simplifiée dans le cas où le fichier d’installation se présente sous la forme d’un « Windows Installer MSI ». En effet, Configuration Manager prend en charge plus facilement et détecte de nombreuses informations sur votre application. Voici par exemple quelques éléments qui sont automatiquement ajoutés :

· Informations générales (nom de l’application, version, build, éditeur…)

· La ligne de commande d’installation

· La ligne de commande de désinstallation

· Les paramètres de détection

Notez que certaines informations sont valables pour l’application, mais aussi pour le Type de déploiement Windows Installer qui est lui aussi automatiquement généré. On évite ainsi la double saisie des informations.

Remarque : Rien ne vous empêche par la suite de modifier les champs préremplis, je pense notamment aux champs d’installation et désinstallation pour greffer un éventuel script personnalisé.

Un fichier MSI étant généralement plus rapide à mettre en œuvre qu’un fichier EXE, voyons à présent une astuce pour tenter d’obtenir un fichier MSI à partir d’un EXE.

Comment obtenir un fichier MSI à partir d’un fichier EXE ?

Les éditeurs mettent généralement à disposition des fichiers d’installation parfois en fichier EXE, MSI ou EXE + MSI. Dans le cas où le MSI n’est pas disponible, voici une astuce pour tenter d’obtenir le fichier. La méthode présentée ne fonctionne pas à tous les coups, mais elle est si rapide à mettre en œuvre qu’il serait dommage de ne pas essayer.

Situation type : vous devrez ajouter une application dont la source d’installation est un fichier portant l’extension .EXE.

1. Lancer le fichier d’installation et au besoin avec une élévation avec un compte disposant des droits suffisants

2. L’installer se charge et affiche une première fenêtre de bienvenue.

3. À cet instant, rendez-vous dans le répertoire C:\Users\Votre_User\AppData\Local\Temp

Attention, il s’agit ici du compte avec lequel vous avez réalisé l’élévation de droit.

4. Le répertoire est susceptible d’être assez conséquent. Trier donc les éléments par date et rechercher un répertoire ou des fichiers MSI qui correspondent à l’heure de l’exécution du fichier.

5. Vous avez identifié un répertoire / fichier ? Vérifier qu’il s’agit bien de l’application recherchée. Notez qu’il est très fréquent que les éditeurs de logiciel encapsulent dans les fichiers EXE un premier exécutable en 32 Bits et un second en 64 Bits.

6. Si vous ne trouvez aucun fichier, c’est que le programme d’installation n’a pas réalisé d’extraction dans ce répertoire. Vous pouvez essayer de regarder également dans le répertoire : C:\Windows\Temp

Remarque : dans le cas où l’installation devra être réalisée avec des options d’installation spécifique, il faudra vérifier que le fichier MSI extrait peut réaliser une installation conforme et similaire au fichier EXE.

SCCM 2012 R2 – Déplacement du répertoire contenant les fichiers d’installations de vos applications

Contexte

Votre infrastructure System Center Configuration Manager est en production depuis plusieurs mois. La liste des applications disponibles devient de plus en plus grande et votre espace de stockage libre devient faible et atteindra bientôt un seuil critique. Vous envisagez probablement d’orchestrer une vaste opération de déplacement du répertoire contenant les sources d’installations de vos applications. C’est ce sujet que je vous propose d’aborder dans cet article à travers un retour d’expérience.

Détail des opérations

Une première étape préliminaire consiste à copier le répertoire « Sources » vers votre nouvel espace de stockage. Que ce soit un partage simple ou un espace de nom DFS je ne détaillerai pas davantage cette étape. Les données étant maintenant physiquement prêtes sur le nouvel espace cible, nous pouvons passer à la seconde étape.

L’opération suivante consiste à modifier dans ConfigMgr l’emplacement pour accéder aux fichiers d’installation. Elle pourra être menée par deux méthodes:

· La première consiste à utiliser l’interface graphique. Aucune opération en amont n'est à prévoir. Cependant, cette tâche répétitive s'accentue fortement au fur et à mesure que le nombre d’applications tend à croître.

· La seconde s’appuie sur l’exécution d’un script qui réalisera la migration en masse et de façon automatisée.

Voyons à présent les détails des actions à mener pour réaliser cette tâche

En graphique

Rien de plus simple: sélectionner votre application dans votre « Bibliothèque de logiciel », accéder aux propriétés du « type de déploiement » et repérer le champ « Emplacement du contenu ». Saisir l’UNC ou cliquer sur « Parcourir » pour renseigner le nouveau chemin. Validez ensuite le changement en cliquant sur « OK » ou « Appliquer » et le tour est joué.

En PowerShell

Un script PowerShell pourra être mis en place pour traiter l’opération de façon automatisée. Le choix d’implémenter cette méthode repose principalement sur le nombre d’applications à traiter. Un temps de préparation supplémentaire pour mettre en œuvre le script est à prévoir. C’est pourquoi vous devriez probablement privilégier cette méthode si le nombre d’applications est un multiple de cinquante ou plus.

Je ne peux rentrer dans les détails sur les opérations à mener dans le cadre de ce blog mais plusieurs articles sur le Web traitent le sujet et détaillent le script à mettre en œuvre. Vous pouvez donc vous en inspirer et l’adapter en fonction de votre besoin. Voir la section Ressources externes en bas de la page.

Impacts

Cette section porte sur une analyse des impacts potentiels sur vos servers et postes client.

Impact infrastructure ConfigMgr

Les applications modifiées seront dotées d’un nouveau numéro de révision. Une nouvelle copie du répertoire contenant la source sera donc envoyée sur les points de distribution. Un temps de propagation sera donc nécessaire pour distribuer le nouveau contenu. En cas de problème, vous pourrez envisager une opération de « Roll Back » par l'application de la révision précédente.

Impact des postes clients

Du côté des postes client et de leurs « Centre logiciel », cela se traduira par une actualisation des applications :

- Si l’application est déjà installée sur le poste, elle apparaitra de nouveau dans l’onglet « État de l’installation » comme étant « Installée ».

- Si l’application est obligatoire et qu’elle n’était pas installée sur le poste, l’agent lancer la phase d’installation.

- Si l’application est dans un état « Échec », l’agent va tenter d’installer l’application une nouvelle fois. N’ayant pas modifié le processus d’installation, il n’y a pas d’illusion à se faire sur l’issu de l’installation.

Pour conclure, il y a donc peu de risque à réaliser cette opération sur votre environnement

Ressources externes

Voici quelques liens qui traitent le sujet de la migration par script Powershell.

http://blogs.technet.com/b/configmgrdogs/archive/2013/05/09/package-amp-application-source-modification-scripts.aspx

http://www.verboon.info/2013/05/how-to-change-the-sccm-2012-package-source-path-with-powershell/

https://andrewdcraig.wordpress.com/2013/01/31/configmgr-2012-change-application-source-path/

SMS/SCCM - Visualiser une infrastructure SMS / SCCM avec l'outil SMSMAP

Descriptif :

SMSMap est une application écrite en VB .Net utilisant les librairies du SDK de SCCM pour générer à travers MS Visio le diagramme de votre infrastructure SCCM.

Très utile lors d’un audit ou lorsque les documentations d’architecture ne sont pas disponibles !

Il permet d’afficher (options paramétrables) :

  • Les sites SCCM par type (primaire/secondaire)
  • Les systèmes de sites présents dans ces sites (SQL, point de gestion, déploiement etc..)
  • Les relations inter-site et hiérarchie.
  • Le nombre de clients par sites

Le seul pré-requis est de posséder MS Visio 2003 ou 2007 sur l’ordinateur où il sera installé.

Le fichier obtenu peut être sauvegardé sous un format pdf, jpeg ou autre.

Un exemple :

Options de paramétrage de l’outil :

smsmap01 

smsmap02

Diagramme obtenu pour un environnement de tests :

smsmap03 

Télécharger l’outil :

Vouc pouvez télécharger cet outil gratuitement à l'adresse suivante :

http://www.tondtware.com/

SCCM - Présentation des nouveautés de ConfigMgr 2007 R3 et ConfigMgr 2011

Je reprends ici des informations glanées sur divers blogs concernant les évolutions futures présentées au TechEd de Berlin (Nov 2009) concernant SCCM 2007 R3 et la nouvelle version (anciennement appelée vNext) SCCM 2011.

SCCM 2007 R3 :

  • Améliorations liées à la gestion de l’énergie : 
       - Application de modèles de gestion d’énergie sur les machines via les collections (à la manière des fenêtres de maintenance) 
       - Reporting de la consommation énergétique en fonction des modèles appliqués 
       - Mesures de « l’activité » de l’utilisateur
  • Améliorations des performances 
       - Découvertes AD plus rapides 
       - Mises à jour des collections plus rapides (détection des nouvelles ressources)
  • OSD : possibilité de créer des images OEM

SCCM 2011 :

  • Le produit sera « User Centric ». Ce qui signifie que les applications se déplacent avec les utilisateurs où qu’ils soient
  • Les packages seront remplacés par des applications
  • Les méthodes de déploiement des applications seront liées à des règles de détection : en fonction de l’endroit où l’utilisateur se trouve, de la machine sur laquelle il se connecte, l’application pourra être installée, virtuelle (streaming) ou en remote desktop.
  • Il sera possible d’assigner une machine "principale" à un utilisateur (à utiliser avec les règles de détection par exemple)
  • Au niveau architecture, il y aura moins de niveaux dans la hiérarchie. Le site central sera remplacé par un Client Administrative Server (CAS) et un seul niveau en dessous
  • Les sites seront ajoutés au fur et à mesure pour des raisons de montée en charge (“scalabilité”) et non plus des raisons de délégation d’administration
  • La réplication SQL remplacera les mécanismes de réplication de fichiers pour les réplications entre sites (à l’exception des binaires)
  • Les DP auront des “senders”(donc contrôlables)
  • Les sites secondaires auront une base de données, un MP et un DP par défaut
  • DCM pourra faire de l’auto correction
  • Le reporting classique de SMS disparait. Il n’y aura plus que SSRS (Reporting Services)
  • La console SCCM ne sera plus à base de MMC classique mais plutôt genre SCOM. Dans la ligne des autres produits System Center
  • ConfigMgr 2011 sera 64 bits 

Quelques liens supplémentaires :

http://thoughtsonopsmgr.blogspot.com/2009/11/tech-ed-berlin-2009-day-3-wednesday.html

http://blogs.technet.com/systemcenter/archive/2009/09/08/announcing-system-center-configuration-manager-2007-r3.aspx