PI Services

Le blog des collaborateurs de PI Services

Exchange / Powershell : EWS et Impersonation

Introduction

Les Exchanges Web Services (EWS) sont très pratiques pour manipuler le contenu d'une boite aux lettres. Ceux-ci ont été créés pour s'intégrer dans des applications en C# mais peuvent aussi être utilisés dans un script Powershell. Grâce aux EWS, nous pouvons manipuler des dossiers, des messages, le calendrier. Il est possible de réaliser des opérations de créations (comme l'envoi d'un email), suppressions et modifications. Cependant, nous verrons qu'il est nécessaire d'avoir des droits sur la boite aux lettres d'un utilisateur ou d'utiliser un mécanisme d'impersonation pour réaliser ces opérations.


Contexte

Cet article est basé sur un retour d'expérience d'utilisation des EWS dans un environnement Exchange 2010 SP3. Le système de réservation de ressources d'une entreprise (salle, équipements) devait migrer vers Exchange. Un mécanisme de reprise de l'existant a dû être mis en place pour créer les réservations dans les calendriers des ressources et des personnes réservant la ressource.


EWS

Afin d'utiliser les Exchange Web Services dans un script Powershell, il faut installer le package permettant d'interagir avec ceux-ci.


Ce dernier est actuellement en version 2.2 et peuvent s'interfacer avec toutes les versions d'Exchange de 2007 SP1 à la dernière en date : 2013 SP1 (Les cumulatives updates n'ont pas d'importance).


Il est disponible en suivant le lien ci-dessous :

http://www.microsoft.com/en-us/download/details.aspx?id=42951


Impersonation

Les Exchange Web Services utilisent l'autodiscover pour communiquer avec une boite aux lettres spécifique.


Exemple de connexion aux EWS :



Cependant, dès que j'effectuerai une opération sur la boite aux lettres, il me faudra des droits sur cette boite aux lettres comme le contrôle total. Dans le cas contraire, j'obtiendrai des erreurs.


Donner des droits sur un grand nombre de boites aux lettres n'est pas recommandable car cela complexifie l'administration. il existe donc une seconde option permettant de se faire passer pour le compte utilisateur de la boite aux lettres. Il s'agit de l'impersonation. C’est un rôle à attribuer à un compte de service (via le mécanisme RBAC). Cette solution offre plusieurs avantages :


  • Simplicité d'administration : on peut rapidement ajouter ou supprimer les droits d'impersonation à un compte.
  • Contrôle des comptes visés : le scope des utilisateurs pouvant être "remplacer" par un compte de service peut facilement être modifié sans devoir changer les propriétés de chaque boite aux lettres.
  • Décoreller des délégations : le processus d'impersonation n'apparait pas dans les délégations et il est ainsi plus simple de faire la différence entre les deux mécanismes et les différentes autorisations.

Implémentation RBAC

Le rôle permettant l'impersonation est nommé ApplicationImpersonation. Pour l'implémenter, nous allons d'abord créer un scope, c’est-à-dire définir les utilisateurs sur lesquels le compte de service pourra faire de l'impersonation.


Dans l'exemple ci-dessous, nous créons un scope contenant toutes les boites aux lettres utilisateurs :

Puis, nous ajoutons le rôle ApplicationImpersonation à l'utilisateur souhaité en spécifiant le scope créé précédemment.


NB : Pensez à changer la valeur MYUSER par le nom d'utilisateur de du compte réalisant de l'impersonation.


Script

Ci-dessous vous trouverez différentes fonctions Powershell commentées permettant la création d’une réunion avec la possibilité de réserver une salle mais aussi la validation que ces réunions ont bien été créées. Ces fonctions gèrent l’impersonation tant que le compte avec lequel la connexion aux EWS possède ce droit sur les boites aux lettres visées.

 

Fonction de création de réunions :


 

Fonction de validation de la réunion dans le calendrier utilisateur :

Cette fonction valide qu’une réunion possédant les bonnes ressources ainsi que les bonnes dates de début et de fin existe dans le calendrier de l’utilisateur.


 

Elle permet aussi de vérifier qu’il n’y a pas eu de création de doublons dans le calendrier (utile si un script de création de réunion à été exécuté plusieurs fois).

 

Fonction de validation de la réunion dans le calendrier de la boîte aux lettres de ressources :

Cette fonction cherche une réservation de la ressource en validant les dates et heures ainsi que le nom de la personne ayant créé cet objet. Cette vérifications s‘effectue sur le calendrier de la boite aux lettres de ressource. Le statut de la réservation est aussi vérifié (valeur attendue : Accept) afin d��être certain que la ressource n’ait pas été réservée pas une autre personne.


Tips

La création de nombreuses réservations peut engendrer un grand nombre d'envoi d'email aux utilisateurs ayant réservés ces ressources. En effet, ils vont recevoir des réponses des ressources (acquittement ou refus de la demande) si le système de réservation automatique a été activé (Resource booking attendant). Une solution de contournement peut être mise en place pendant la phase de migration. Elle consiste à limiter le nombre de destinataires à 0 lors de l'envoi d'un mail par la boite aux lettres de ressources.


Pour réaliser cette opération, il suffit de lancer une invite de commande Powershell Exchange (EMS) et d'exécuter la commande suivante :


Ou bien, si l'on souhaite changer la valeur sur toutes les boites aux lettres de salles en une seule commande (on peut remplacer RoomMailbox par EquipmentMailbox pour les boites aux lettres d'équipements).


NB : Pensez à remplacer IDENTIFIANT_BAL par l'identifiant de la boite aux lettres de ressources (Alias par exemple).

Ajouter un commentaire

Loading